klondike le film

Klondike (Film 2014)

Nous avons vu pour vous ! Klondike le film diffusé sur Discovery Channel, vu par plus de 3 millions de téléspectateurs. Il s’agit plus exactement d’une mini-série américaine en 6 épisodes produite par le non moins célèbre et talentueux Ridley Scott à qui l’on doit Alien, Gladiator, Hannibal, etc.

« Klondike » le film n’est à louper sous aucuns prétextes. Les fans de Richard Madden (Game of Thrones) seront ravi du casting.

la série Klondike
la série Klondike

L’histoire retrace la vie de deux meilleurs amis d’enfance, à la fin des années 1890 pour atteindre leur rêve de fortune en se lançant vers la capitale de la ruée vers l’or dans le Territoire du Yukon sauvage. Cette épique aventure vraie  sous forme de « conte », nous fait revivre l’épopée de l’homme contre la nature et met nos héros dans un pays plein de richesses à découvrir, mais ravagé par des conditions difficiles : la météo imprévisible, un parcours désespéré, une ville risquée avec des hommes au caractère dangereux avides de convoitise, des femmes de « petite vertu », et des tribus indiennes témoins de la destruction de leur peuple et de leur terre.

klondike alaska yukon

Comme beaucoup d’autres migrants, ils franchissent aux côtés de milliers de candidats à la fortune la Chilkoot Pass aussi fameuse que meurtrière, tuant hommes, femmes mais aussi mules, chiens … et découvre la nouvelle ville de Dawson.

L’or du Klondike, en Amérique du Nord, fut exploité 50 ans après la grande ruée de Californie : les terres du Yukon et de l’Alaska subissent l’assaut de centaines de milliers d’émigrants lancés sur les pistes de l’or. Les conditions sont épouvantables, les migrants innombrables, les placers mythiques, les récits nombreux et épiques : tout ceci a contribué à faire du « Klondike », une fantastique ruée vers l’or et aussi de faire découvrir un auteur de talent : Jack London (Histoire du pays de l’or, l’Appel de la forêt) qui vivant à Oakland (Californie) s’était aussi embarqué le 25 juillet 1897 pour ces nouveaux territoires.

N’en disons pas plus, à vos écrans…

Laisser un commentaire