Chercher de l’or en Laponie

Bonjour à tous,

Je m’appelle Adrien Fardeau. Cela fait presque 4 ans que j’ai quitté la France pour venir habiter en Finlande, attiré par les grands espaces. Je vis dorénavant en Laponie où je travaille comme guide touristique.

J’ai créé cette année ma compagnie de tourisme Lapland Nature Évasion qui propose des voyages printemps/été en Scandinavie.

1

Située au nord de la Scandinavie, la Laponie s’étend de la Norvège à la Pénisule de Kola russe, en passant par le nord de la Suède et de la Finlande.

Elle nous évoque des paysages sauvages de taïga s’étendant à perte de vue, les hivers gelés, les troupeaux de rennes, (le Père Noël éventuellement…).

2Mais pour ceux qui s’intéressent au métal jaune, la Laponie c’est aussi les ruées vers l’or, plus précisément les ruées vers l’or de Laponie finlandaise.

Le souvenir de découverte d’or persistait dans la région depuis le XVIème siècle mais l’histoire commença vraiment en 1866 avec la découverte d’une pépite d’or par un géologue norvégien dans la rivière Tenojoki.

La poste de l’époque faisant ce qu’elle pouvait, il se passa quelques mois avant que la nouvelle n’arrive à Helsinki. L’or soulevant toujours l’enthousiasme, le gouvernement envoya alors un groupe de géologues prospecter en Laponie pour vérifier l’information.

Après que les résultats positifs de l’expédition furent tombés, les ruées commencèrent.

Il s’agit en fait d’une série de ruées car au fil des ans on découvrait de nouveaux secteurs aurifères qui faisaient revenir les chercheurs d’or qui étaient déjà repartis après avoir épuisés les secteurs précédents.

Les ruées vers l’or laponnes ne sont pas comparables à celles d’Australie ou de Californie par exemple. Néanmoins pour un pays pauvre comme l’était alors la Finlande, c’était une aubaine grandement suffisante pour que plusieurs centaines de personnes quittent chaque année femme, enfants, ferme ou travail forestier pour tenter leur chance au nord.

À l’instar de l’Alaska, on cherche l’or en Laponie pendant les quelques mois d’été car l’hiver le sol est gelé et les conditions rudes : au coeur de l’hiver les températures tombent généralement autour de -30 degrés. Difficile alors de trouver de l’or quand l’eau gèle instantanément dans la batée!

148 années après la découverte de tellef Dahl, on cherche encore de l’or en Laponie finlandaise.

Avec des moyens modernes d’abord : on trouve par exemple la mine souterraine de Kittilä, exploitée par une compagnie canadienne employant 500 personnes. Elle fonctionne toute l’année et produit 5 tonnes d’or par an.

À l’est près de la Russie se trouvent ensuite tous les petits prospecteurs d’or : des passionnés qui passent leurs étés sur un petit domaine parfois loin de la civilisation, seuls ou en famille.

La rivière Lemmenjoki
La rivière Lemmenjoki

J’ai eu la chance de faire connaissance avec l’un de ces chercheurs d’or alors que je randonnais à Lemmenjoki.

Pour l’été 2015 nous vous proposons une semaine de randonnée et de recherche d’or dans le parc national, le dernier secteur a avoir connu une ruée après 1945.

4Pour atteindre le domaine d’Aki, le chercheur d’or qui nous accueillera donc 4 jours, il faudra prendre un bateau qui nous fera remonter la rivière Lemmenjoki puis marcher toute la journée avec nos sacs à dos.

5Une fois sur place vous pourrez apprendre le béaba du chercheur d’or.

Rechercher de l’or en Laponie n’est pas une mince affaire : la terre est caillouteuse et pour arriver jusqu’au bedrock où se trouvent les placers, il faudra manier la pelle et la pioche. Les chercheurs d’or travaillent tous avec des rampes de lavage, c’est uniquement à la toute fin que l’on utilisera la batée pour récupérer l’or (que l’on se partagera).

6
Le fond d’une batée

Ce voyage est tout à fait envisageable pour des débutants souhaitant s’initier sur plusieurs jours et aussi pour tous ceux qui pratiquent déjà l’orpaillage et qui recherchent simplement une expérience nouvelle dans un cadre grandiose.

7
Ou bien contactez-moi pour recevoir plus de renseignements! lapland.nature.evasion@gmail.com

Si l’aventure vous tente, passez visiter mon site

lapland-nature-evasion.com 

Cordialement,

Adrien

Une réflexion au sujet de « Chercher de l’or en Laponie »

  1. Bonjour Adrien J’ai 57 ans et j’aimerais aller habité en Laponie Finlandaise. Sachant que je ne parle pas Finnois ni anglais. J’ai visité en été 2009 et je suis tombé amoureux de cette région. J’ai fais
    Torio / Kémi / Kukkolankoski / pello / Utsjoki/Inari et Rovaniémi. Pourriez vous m’aidez a réaliser mon envie? Merci

Laisser un commentaire